Saint Georges-Motel : Action de Grâce !

16 juin 2018 Action de Grâce pour 47 ans de présence des Sœur carmélites à Saint Georges-Motel
Une grande et belle journée !

Concélébrée par notre Evêque, le Père Christian Nourrichard entouré de cinq prêtres et deux diacres, l’Eucharistie de notre communauté chrétienne a noué la gerbe de 47 ans de présence de nos sœurs Carmélites de l’Emmanuel puis du Carmel Saint Joseph à St Georges Motel et ailleurs dans le diocèse d’Evreux.
La Parole de Paul aux Colossiens en 3, 12-17 et l’Evangile de la Visitation Lc 1, 39-56 ont donné chair à cet événement emprunt de gravité, d’émotion, de regrets, de tristesse, mais aussi de tout le poids de mémoire des liens tissés, des amitiés nouées, de la fraternité en Christ, du vécu heureux et douloureux, du soutien mutuel… Les moments de silence et d’intériorité l’ont mieux dit que les mots.

Témoignages

La parole simple et fraternelle de sœur Dominique (lire le texte) :

de notre évêque

de notre curé :
 » La communauté de sœurs du Carmel St Joseph quitte Saint Georges. Nous ne saurons jamais ce que chacune à leur niveau elles ont apporté à la population de ce coin de l’Eure. L’au – revoir a manifesté l’attachement que nous avions pour elles. Chacune s’en va vers sa nouvelle mission, prions la Vierge Marie de veiller sur chacune d’elle. Elles laisseront un grand vide spirituel, faisons en sorte que chaque chrétien puisse prendre sa place et rayonner de la FOI au Christ ressuscité.
Vierge Marie, accueille notre prière et présente la à ton Fils. Nos Sœurs nous quittent, protège-les, elles nous laissent un témoignage, donne à chacun de nous la force de vivre une vraie fraternité, de mettre notre confiance en Jésus ton Fils. Toi, toujours en chemin avec nous, conduit-nous sur ce chemin de vis, de lumière. Notre Dame du Carmel nous te prions. »

Toutes ces paroles ont mis du baume sur les cœurs, nous tournant vers l’avenir dans l’Espérance.

Prière universelle de notre frère Emmanuel du « Chemin d’Alliance »

1-  Dans l’Église, beaucoup de chrétiens se découragent du manque de foi de nos concitoyens. Suivons l’exemple de Marie et de nos sœurs du Carmel par leur Fidélité inébranlable, à l’Oraison.
Seigneur, change nos découragements et nos manques d’espérance  pour renouveler l’enthousiasme bâtisseur. Nous te prions.

2- Dans notre monde marqué par tant de malheurs et d’injustices, les hommes ont du mal à découvrir la présence de Dieu agissant dans les petites choses de la vie.
Que ton amour, Seigneur, nous aide à mettre en valeur les signes de tendresse et de joie entre les hommes. Nous te prions.

3- Dans nos secteurs ruraux, des personnes sont éprouvées par la maladie, le deuil ou les intempéries et se sentent abandonnées de Dieu. Nous te rendons Grâce pour ces années où les sœurs ont été pour tous, un chemin d’écoute et de  présence attentive.
Que ton Esprit, Seigneur, nous donne la force de prendre le relais et d’être à leur exemple des messagers de ta Parole et des porteurs de ta Présence auprès de ceux qui souffrent. Nous te prions.

4- Nos sœurs du Carmel sont contraintes de partir, appelées à te servir ailleurs, auprès d’autres. C’est un déchirement, et surgit avec lui le questionnement, notre communauté serait-elle moins aimée de Dieu parce qu’elle connaît l’épreuve ? Et Dieu cesserait il d’être le Tout-puissant parce que nous n’avons plus la force de compter sur lui ?
Donne-nous Seigneur la véritable espérance. C’est TOI  qui sais, c’est TOI qui aimes, c’est TOI qui feras.
En nous donnant ta force, Libère nous du relativisme du Monde en restant à l’image de nos sœurs des serviteurs confiants et disponibles. Nous te prions.
, le témoignage et la relecture de notre sœur Marie-Emmanuel (lire le texte),

la qualité de présence de tout un chacun, notre sœur Catherine, là, au nom du Conseil Général, l’animation de Caroline et Jean Claude, les bouquets de fleurs, les rayons de soleil, tout dans cette célébration dessinait l’arc en ciel de la Paix que le Seigneur dans sa tendresse voulait au rendez-vous.


Le verre de l’amitié a donné du temps au temps, pour se redire le bien, le beau, le bon de notre vécu ensemble, même si on pleure, comme dit le « Petit Prince ».

Un buffet froid rassemblait une soixantaine de personnes chez Claire, membre du « Chemin d’Alliance », qui nous a offert l’hospitalité, la beauté du cadre de sa ferme, comme son « savoir faire » et son « savoir être » d’hôtesse !
Claude, Nelly et d’autres, nous ont aidées dans l’organisation et la réception. Et comme dans l’Evangile « les excusés », ici pour de bonnes raisons, ont ouvert les portes à ceux que l’on regrettait de n’avoir pu inviter.
C’est donc la joie de la convivialité et des retrouvailles pour nos sœurs les plus anciennes venues nous rejoindre, qui essuyait de sa douceur les perles de tristesse au profond des regards.« Le plus important reste le témoignage de la communauté » me disait notre curé en sortant de l’église; et la dernière personne que j’ai embrassée en fin de journée me livrait ce message : on est tellement tristes que vous partiez ! C’est que, comme dans la chanson, « on s’est tellement aimés !».

Tout le reste est silence et Espérance. Merci et bonne route et merci chacun, chacune.

Sr Josiane

Un commentaire

  1. « Chères toutes, je suis en communion de cœur avec vous, avec chacune de vous. Je confie la suite de nos cheminements au Seigneur car c’est son œuvre. Dans la confiance en l’avenir du Carmel saint Joseph sous la mouvance de l’esprit saint, je vous embrasse ! »

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *