La Création « maison commune »

« Et Dieu créa… et il vit que cela était bon »

Dieu donna à l’homme et la femme de soumettre la nature, les animaux pour la vie de chacun et non pour user la terre. Qu’en faisons-nous ? Pour quelle utilisation l’avons-nous soumise hier, aujourd’hui… ?

Il y eut du bon et du moins bon… C’est pourquoi nous nous interrogeons tous, depuis plusieurs années, sur l’utilisation de ce que nous donne la nature : le vent, la force de l’eau, le soleil, avec les techniques inventées par l’homme pour créer de l’énergie, sur l’équilibre entre la culture vivrière et la culture intensive, sur les techniques de construction et les matériaux, sur le tri des déchets, sur la réutilisation de matière première ou manufacturée…..

Nous sommes tous concernés par la nature et surtout par l’avenir de notre bonne vieille terre ; tous selon nos capacités, nos possibilités où que nous soyons.

« Si nous ne parlons plus le langage de la fraternité et de la beauté dans notre relation avec le monde, nos attitudes seront celles du consommateur, du dominateur ou du pur exploiteur des ressources. » (*)

Il y a urgence, nous dit le pape François à s’engager dans la réflexion et l’action pour la protection et les bonnes pratiques face au réchauffement de la planète, l’usure des potentialités du sous-sol, l’utilisation du sol. Cela entraînera alors une amélioration de la qualité de la vie humaine et des relations sociales.
Il y a urgence à prendre nos responsabilités.

« L’univers se déploie en Dieu, qui le remplit tout entier. Il y a donc une mystique dans une feuille, dans un chemin, dans la rosée, dans le visage du pauvre » (*)

« Dieu créa l’homme, et il vit que cela était TRES bon » …

Qu’en pensons-nous réellement ?

Sr Dominique Raymond, C.S.J. St Martin Belle Rochele le 1er juillet 2015

Retrouver tous les articles de l’Actualité me parle depuis le début

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *