Jean 12, 24-26

Ce grain qui meurt c’est Jésus. C’est lui, tout l’Evangile le dit, qui produit ce fruit en abondance, une plénitude de vie, d’universelle relation diffusée à toute humanité, à toute la création.
Tout ce qui le concerne me concerne. Ce grain c’est toi, c’est moi, c’est chacun de nous. Jésus est ce qu’il dit : « Celui qui cesse de s’attacher à sa vie en ce monde la garde pour la vie éternelle » ; « Choisis donc la Vie » Dt 30, 19, chante Dieu depuis toujours aux oreilles de son peuple, « du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, vous n’en mangerez pas » Gn 3, 3 Le choix de Laurent est sans équivoque. Une brûlante charité le conduit à la mort dans le supplice du feu.
Exemple bouleversant ! Actuel, de manières si diverses, si atroces encore ! Une mort si tragique n’est pas le lot de tous. Par contre l’appel nous est adressé « celui qui cesse de s’attacher à sa vie en ce monde la garde pour la vie éternelle » Qu’est-ce que cela veut dire pour toi, pour moi, pour chacun de nous ? Mourir à soi-même, est-ce possible ? Il me semble que non, si ce n’est dans le don d’une Vie plus forte que la mort qui vient à nos devants gratuitement. La Vie du Christ qui chaque jour ne sollicite que notre confiance pour nous ressusciter de toutes nos morts.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.