Jean 4,43-54.

Au 3è jour de la Semaine Inaugurale selon l’Evangile de St Jean, Jésus revient à Cana en Galilée pour accomplir un deuxième Signe.
Entre la première et la deuxième venue dans sa région natale , il y eut une montée à Jérusalem.
«  comme il était à Jérusalem durant la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son Nom à la vue des signes qu’il faisait .Mais Jésus, lui, ne se fiait pas à eux.. » Jn 2,23
Puis Jésus quitta la Judée pour s’en retourner en Galilée. Or il lui fallait traversée la Samarie.
Beaucoup de Samaritains crurent en lui à cause de la parole de la femme, qui attestait « il m’a dit tout ce que j’ai fait. »Jn 4,39
En traversant la Samarie il apporta l’eau vive qui étanche toute soif pour la femme et les habitants de cette contrée.
Jésus arrive donc à Cana en Galilée pour la 2ème fois .Il sait cependant que nul n’est prophète en son pays. Nous serions tentés de contredire le Seigneur ! Car les Galiléens l’accueillirent avec joie ayant vu tout ce qu’il avait fait à Jérusalem.
Mais nous présentons que le Seigneur attend autre chose… un je ne sais quoi qui dépassera cet enthousiaste face aux prodiges pour accéder à un chemin de foi véritable.
Jésus revient à Cana porteur de la vie, de la joie , d’un renouveau comme lorsqu’il changea l’eau en vin pour cette fête des noces qui risquait d’être un «  fiasco » pour le maitre du repas et le marié !
Mais, Il veut apporter autre chose que des faits extraordinaires , des prodiges qui sont pour ainsi dire sans lendemain dans la foi de ceux qui voient.
Le Fonctionnaire royal de Capharnaüm , un païen, un étranger… va donner à Jésus , l’occasion d’aller plus loin. !
Avec celui-ci qui demande la guérison de son enfant, il va montrer la démarche du véritable croyant : «  « Va, ton fils vit.  » L’homme crut à la parole que Jésus lui avait dite et il se mit en route. » Il marchera un jour avant d’apprendre par la bouche de ses serviteurs que l’enfant avait été guéri à Septième heure.
La rencontre avec la Samaritaine avait eu lieu à la sixième heure (Jn4,6) Heure de la Passion, commencement de la septième Heure !
Alors, « Seigneur descend dans notre maison avant que ne meurt l’enfant qui sommeille en nous ! »

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.