Luc 1, 57-66

Zacharie et Elisabeth sont irréprochables devant Dieu parce qu’ils respectent tous les commandements du Seigneur. Irréprochables mais pas heureux … l’Evangile nous a montré, qu’Elisabeth est enfermée dans la stérilité et que son mari est isolé dans le mutisme …

Il faut une rupture dans ces vies bien rangées, l’irruption d’une Nouveauté, un Souffle inattendu pour que le sein d’Elisabeth s’ouvre et que la langue de Zacharie se délie. Ces deux en ont fait l’expérience avec l’annonce de l’inouï d’une naissance alors qu’ils sont déjà âgés.

Aujourd’hui, devant nous, après un long temps de maturation, ils comprennent le bienfait de cette irruption dans leur « ronron » quotidien et ils osent eux aussi la rupture : « il s’appellera Jean » !

Rupture avec les habitudes et les traditions immuables d’un peuple, d’une religion, d’une famille … « on a toujours fait comme cela » ! Elisabeth et Zacharie ne rejettent pas la Loi puisqu’au huitième jour leur Fils est conduit au Temple pour la circoncision, mais ils laissent l’inattendu de Dieu, faire éclater les limites et les carcans des multiples habitudes qui cloisonnent et rassurent nos existences. Ils laissent le Souffle de la nouveauté de Dieu transformer leur avenir, ils accueillent ce qui viendra : « que sera donc cet enfant » ?

Noël, la crèche, le sapin, la messe de minuit … sera-t-il bien ordonné et rassurant ? Ou ferons-nous place à l’inattendu de Dieu qui vient bouleverser nos vies et nous fait sortir vers des terres nouvelles ?

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *