Luc 11, 1-4

00c_45Les disciples veulent apprendre à prier, comme ceux de Jean ont appris de leur maître. Et, quel meilleur Maître que Jésus ?  Lui qui est sans cesse tourné vers le Père : Je ne fais rien de moi-même, mais je parle selon ce que le Père m’a enseigné. Celui qui m’a envoyé est avec moi ; il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable.[i]

Par le don de sa prière, Jésus nous ouvre le chemin de la proximité avec son Père et notre Père, et il nous apprend à devenir enfants du Père et frères en humanité.

Ne restons pas les yeux fixés vers le ciel comme les apôtres[ii], car le ciel n’est-il pas dès ici bas, ce mystère infini d’échange d’amour entre Dieu et l’homme ? Et sanctifier le nom du Père, n’est-ce pas pénétrer toute la réalité terrestre de ce mystère d‘admirable échange ?

Ouvrons les yeux pour reconnaître les lieux où le Règne de Dieu est déjà présent, car, Il est au milieu de nous ![iii] La justice, la paix, la vie, … sont déjà parmi nous, prenons-en soin !

Engageons toute notre volonté à aimer comme le Père nous a aimés. Accueillons son pardon infini pour devenir capables de pardonner nous aussi. Et recevons du Père la force des choix courageux en faveur de la vie, de la justice, de la réconciliation et de la paix, au cœur même du combat que cela engendre. Alors le Père pourra dire de nous : voici mon fils bien-aimé, en lui j’ai mis tout mon amour.[iv] »

[i] Jn 8, 27-28
[ii] Cf. Ac 1, 11
[iii] Lc 17, 21
[iv] cf. Mt 3, 13

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *