Luc 12, 8-12

Transformation d’armes en objet de paix (Veillée 31 déc. 2010 à St Guilhem-l-D

    « Se prononcer »

… pour le Christ, ouvertement, cela vise des situations précises de temps et de lieux où sévit la persécution envers ceux qui témoignent du Christ et c’est très actuel. Ce n’est pas pour autant réduit à ces circonstances. C’est à vivre constamment et cela nous amène à laisser de côté le respect humain, à oser nous situer différemment et en opposition… Cela se présente dans nos conversations, face à des situations d’injustice criantes, à des lois contraires  aux  «  Droits de l’homme », à l’Evangile : « Soyez toujours prêts à rendre compte de votre espérance devant ceux qui vous en demandent compte.» 1 P 3, 15

« Il y a vingt siècles, Jésus est venu donner la paix aux hommes, et cependant, aujourd’hui encore et aujourd’hui plus que jamais, nous préparons la guerre en investissant le meilleur de nos énergies dans une course effrénée aux armements tandis que nous nous montrons incapables de venir en aide aux peuples qui meurent de faim. Or, face à cela, le témoignage chrétien est surtout remarquable par sa timidité. Nous sommes devenus tellement « raisonnables » que nous ne sommes plus capables d’aucune de ces audaces qui nous sont pourtant demandées par l’Evangile. »*

Ce qu’un évêque dénonçait, il y a une quarantaine d’années, n’est-il pas toujours trop actuel ? La parole nous presse d’invoquer intensément  l’Esprit-Saint, sa lumière et son action transformante.  « Là où nous sommes, agir pour la justice et la sauvegarde de la maison commune, au sein de la cité, avec les paysans, les minorités bafouées et les exilés est une urgence ! »  crie encore l’Eglise aujourd’hui.

*Guy RIOBE, évêque d’Orléans, « La liberté du Christ »

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *