Luc 19, 41-44

« Parce que tu n’as pas reconnu le temps où tu as été visitée ». (v 44)

Les larmes précieuses du Fils de Dieu ! Il a pleuré sur Jérusalem qui l’a refusé, rejeté, condamné à mort ! Cependant, ses larmes ne concernent pas uniquement la ville sainte, mais nous aussi, « la demeure de Dieu ! »

Le temps de l’Avent approche, ce temps d’attente du Sauveur, venu non selon les idées fixes des hommes d’un Messie politique Tout-puissant, mais d’un Christ « doux et humble de cœur », « le prince de la paix ».

Le Seigneur nous visite dans les petits évènementsdes vies, souvent banales et cachées. Il peut nous surprendre au moment où nous l’attendons le moins et de façon qui dépasse nos pensées. Il peut déranger, bouleverser, détruire ce qui nous paraissait important …

A nous de demander à l’Esprit ce regard aiguisé, attentif, ouvert et humble pour déchiffrer la visite de Dieu et lui ouvrir la porte de notre cœur dans la vérité et la lumière !

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *