Luc 2, 22-40

   Lumière pour tous les peuples

Fresque de Fra Angelico, vers 1440

Les aspirations de l’humanité ne convergent-elles pas secrètement vers un indéracinable désir de voir surgir une humanité nouvelle dans un monde nouveau. Dieu ne déçoit pas Syméon, ce juste qui rend toute gloire à Dieu en attendant de lui le Messie, « Menahen ! » « Consolation d’Israël !»! Et voici, la promesse prend chair : « Il vint…les parents entraient avec l’enfant Jésus». Entraient où ? Dans le Temple où se produit la rencontre. Syméon témoin de la première Alliance s’émerveille devant ce jeune couple présentant à Dieu son premier- né. Ses yeux éblouis contemplent l’avènement de l’Alliance Nouvelle en ce nouveau-né, le Désiré  des peuples.

Les générations se saluent en ce haut-lieu qui abrite l’arche d’Alliance. Exultant de joie, le prophète « prend l’enfant dans ses bras » « En ces jours qui sont les derniers, Dieu nous a parlé par un Fils… » Hb 1, 2 « Lumière des nations », « Salut préparé pour tous les peuples » dans un exode, dans un enfantement, dans un cœur traversé d’un glaive car « Ils verront celui qu’ils ont transpercé » .Jn 19, 37

Actuelle, la Parole qui demeure. En la personne de l’évêque de Rome, l’Eglise élève fortement la voix. A la vue des victimes du glaive et de la faim, elle proclame : « La Jérusalem nouvelle est une cité dont les portes sont toujours ouvertes, afin de laisser entrer les gens de toutes nations, qui l’admirent et la comblent de richesses.» (Message du 01-01-2018.)

Dieu est à l’œuvre pour que nous  soyons dès aujourd’hui, les pierres vivantes d’une humanité nouvelle travaillée au souffle de l’Esprit.

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *