Luc 21,1-4

« Elle a mis tout ce qu’elle avait pour vivre »

© Pexels-photo

Dans ce court extrait d’Evangile, Jésus constate sans porter de jugement : les riches mettent du superflu et une pauvre veuve donne tout. Quel en est le résultat ? Ils possèdent encore et donner ne semble en rien affecter leur mode de vie, par contre, elle n’a plus rien et fait l’expérience du vide.

Veuve, elle a déjà traversé la perte et le manque : perte d’un époux et manque de ressources. Et pourtant elle pose un acte qui la mettra peut-être en situation semblable. En se détachant, cette pauvre veuve rejoint en profondeur une expérience spirituelle connue et traversée et elle ose croire que la Vie peut jaillir : « Le vide… La disparition donne l’occasion de vivre différemment et interpelle sur les possibilités nouvelles de vie qui restent à inventer. Comment continuer à vivre ? dans l’espace laissé par ce qui a disparu, des possibles sont là, en attente, prêts à germer et à surprendre… suivez la vie » (Marie Laure DURAND « Ce qui naît de l’absence »)

Cette expérience du vide et du manque n’enferme pas l’homme dans la frustration, mais l’ouvre à la vie et la créativité. Pour vivre une telle expérience spirituelle, il faut probablement lever les yeux, comme le fait Jésus, et croire en un possible.

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.