Luc 21,5-11

Une question de regard …

© météo-France

« Certains disciples de Jésus admiraient le temple, la beauté des pierres et les dons des fidèles…» Lc 21,5

Mais Jésus voit comme à la dérobée : «  une pauvre veuve, indigente qui mettait deux piécettes, tout ce qu’elle avait pour vivre…. »

« Certains disciples s’extasient devant le temple, regardant les belles pierres  et les ex voto… » mais ils oublient Celui qu’ils côtoient chaque jour et qui s’était écrié : « détruisez ce temple et trois jours , je le relèverai… il parlait du temple de son corps. Jn 2, 19.

Où est l’homme au regard pénétrant qui voit plus loin que les apparences ?!!!

Puis Jésus ajoute : « …des jours viendront où de ce que vous contemplez, il ne restera pas pierre sur pierre.. Des jours viendront où vous entendrez parler de guerres et de désordres.. ! »

Images qui nous interpellent aujourd’hui lorsque les médias nous aveuglent de guerres et génocides, bouleversements climatiques et séismes provoquant désolation, ouragan et famine.

Comment Jésus peut il dire ; «  ne vous effrayez pas » ! Un retour audacieux au geste de la pauvre veuve qui a donné tout ce qu’elle avait pour vivre. Elle fait confiance , elle persévère dans sa foi à Celui qui n’oublie pas la veuve et l’orphelin.

Nous sommes invités aujourd’hui à un regard vers le Dieu de patience qui vient nous convier à l’espérance, à un regard de foi en l’homme au-delà de toute peur , à changer notre regard pour nous ouvrir à l’irruption de Dieu sur nos chemins.

« quand cela arrivera-t-il , demandent les disciples ? » Etre maître du temps et de l’espace ! Nous voudrions parfois disposer de cet avenir pour le maîtriser et l’enfermer dans nos espoirs. Mais le temps ne nous appartient pas, il est libre pour construire l’Espérance, la vigilance, la persévérance.

Quand tout semble s’effondrer, quand la ruine totale menace, quand l’absence de tout appui pèse sur nous, quand Dieu lui-même semble absent, c’est alors le temps de l’espérance et de la confiance.

« et de grands signes venus du ciel… » Le signe apocalyptique par excellence , celui qui annonce l’accomplissement de l’histoire , c’est au Golgotha qu’il est planté . Le signe de la Croix.

«  … ton Fils , le seul Juste, s’est livré entre nos mains,

et fut cloué sur une croix.

Mais avant que ses bras étendus

dessinent entre ciel et terre le signe indélébile de ton Alliance,

Il voulut célébrer la Pâque au milieu de ses disciples. »( prière eucharistique N° 1 de la Réconciliation)

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *