Matthieu 11, 20-24

 

 

Tristesse immense de ne pas voir les merveilles aujourd’hui…

Pourquoi Jésus fait-il  des reproches si vifs ? Sans doute parce qu’il est atteint au profond de lui-même pour une « danse refusée » (Cf. Mt 10, 17) ! Qu’est-ce qu’un pas de danse ? Souvent le début d’une heureuse aventure, parfois un pacte de paix et de bonheur. Mais nous n’y prenons pas garde, nous ne voyons ni n’entendons ces invitations. Alors, il faut que prophètes et Jésus parlent fort, parlent haut, ébranlent, comparent peut-être, pour nous réveiller et nous ouvrir les yeux et les oreilles aux miracles qui s’opèrent chaque jour, souvent sans grands éclats et sans bruit. ‘Les miracles ont eu lieu chez vous, chez toi’ ! (Cf. v. 21.23). ‘Le jour du jugement’, qui prononcera la sentence ? Un être peiné. En fonction de quoi ? A nous de répondre. Aujourd’hui, Jésus se lamente : quel dommage pour vous, pour toi de ne pouvoir discerner les merveilles !

De quel bonheur nous privons-nous ? La condition pour le vivre ? Elle nous sera rappelée demain, non plus dans la tristesse, mais dans la jubilation de Jésus pour ceux qui peuvent et auront accueilli.

 

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *