Matthieu 9, 14-15

Jésus ne répond pas en se référant à des observances rituelles à ce « Pourquoi ? » que posent les disciples de Jean. Lui, il voit les siens près de l’époux dans une salle de noces. « Des jours viendront où l’époux leur sera enlevé, alors ils jeûneront ce jour-là » Quand ? Comment l’époux est-il enlevé ? Quand jeûneront-ils ? Rien ne le dit. « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » Mt 28, 20, nous annonce l’Evangile.
« Ce jour-là »
? Parlant de la fin de toute chose, Jésus dit « Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le connaît… Veillez car vous ne savez pas quand EST le moment… vous ne savez pas quand VIENT le maître. » « C’est un impératif à vivre au présent et à être prêt en tout temps à l’imprévisible […] Il s’agit d’une vie qui ne se vit qu’instantanément, dans l’ajustement incessant de ce qui EST. » 1*
« L’homme ne vit pas seulement de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » « J’oublie de manger mon pain », dit le psalmiste. Un jeûne lié à Celui qui VIENT dans notre propre vie, dans la vie du monde aujourd’hui. Un jeûne au fond du cœur. « A cause de l’ampleur du mal la charité de la plupart des hommes se refroidira » Mt 24, 12 […] « Le jeûne nous permet d’expérimenter ce qu’éprouvent tous ceux qui manquent même du strict nécessaire et connaissent les affres de la faim … il représente la condition de notre âme affamée de bonté et assoiffée de la vie de Dieu » 2*

1*Marion Muller-Colard « L’intranquillité »
2* Lettre de Carême du pape François 2018

Un commentaire

  1. Durant le temps du Carême, sr Marie nous propose des intentions de prière pour nous aider à entrer dans la liturgie…
    Carême 2018

    Mt 9,14-15
    – Loué sois-tu pour tous les croyants qui comme les disciples osent s’approcher de toi en ce temps de carême
    – Loué sois-tu pour ton désir de venir enseigner nos vies, éclairer chacun de nos questionnements
    – Loué sois-tu pour ton amour qui nous entraîne dans une réciprocité amoureuse

    Is 58,1-9b
    – Bénis sois-tu pour tous ces bénévoles, qui s’engagent, croyant ou non, pour accueillir l’homme en détresse que l’on nomme réfugier
    – Bénis sois-tu pour tous ces humains qui donnent de leurs compétences pour venir en aide pour protéger la femme en détresse que l’on appelle prostituée
    – Bénis sois-tu pour tous ces humains qui créent des formations qui remettent debout l’homme que l’on appelle chomeur

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.