Saint Guilhem-le-Désert 40 ans !

Entrée solennelle des sœurs du Carmel Saint Joseph, en début de procession, les dernières arrivées et en fin de procession, les trois « fondatrices »

Mot d’accueil, par Sr Chantal lors de la célébrationDepuis 40 ans, que de visages rencontrés dans ce haut lieu de pèlerinage, que de rencontres qui deviennent Visitations. Des Visitations qui culminent en chant  d’actions de grâce.
– Rendons grâce pour le fiat de Marie qui marque notre arrivée le 8 décembre 1978 !
– Rendons grâce, pour ces 40 années de présence du Carmel Saint Joseph en ce lieu si privilégié de beauté, de chaleur et de rencontre…
– Rendons grâce, pour la joie d’accueillir nos trois sœurs fondatrices (sr Jacqueline- Emmanuel, sr Jacqueline-Françoise et sr Claire-Emmanuel, ainsi que toutes celles qui ont  poursuivi la mission en ce lieu … bénéficiant des liens crées ; en arrivant ici, rien que le fait de dire que nous sommes sœur du CSJ, nous sommes accueillies.
– Rendons grâce pour l’assurance de la communion de prière de tous ceux et celles qui n’ont pas pu faire le déplacement. (Nous aurons une pensée pour notre sœur Frédérique qui est près de sa maman malade, et sr Claire se joint à nous au travers de la rédaction de la prière universelle)
– Rendons grâce pour celles qui continuent la mission auprès du Père, je pense à Geneviève Gaillac, Bernadette Volant !
– Rendons grâce pour le père Alzieu sans qui nous ne serions pas là aujourd’hui.
– Rendons grâce pour l’amitié de chacun et de chacune d’entre vous, merci d’être là.
Et merci à tous les recteurs, qui ont succédé au père Alzieu dans cette abbaye, le père Joseph Soulier, le père Gui Lauraire, et aujourd’hui le père Jean Louis Dusfour qui se donne sans compter pour célébrer et pour ses attentions fraternelles !
– Rendons grâce pour toutes ces amitiés qui se sont crées et tissées autour de Celui qui nous rassemble, nous donne Vie, le goût d’aimer et de tenir dans les moments difficiles, d’incompréhension et de creux. Aujourd’hui conscientes de nos maladresses, humblement nous demandons pardon pour ce qui a pu blesser heurter les uns ou les autres. Nous croyons très fort en sa Présence au cœur de nos vies quelques soient nos sensibilités, Il est là, Il nous transcende !

« Nous commençons maintenant efforçons-nous de toujours commencer ! »

Procession des offrandes

Actuellement sur Arte

Monastères d’Europe,
les témoins de l’invisible
Du bout du monde

Cet épisode part à la découverte de splendides retraites isolées du reste du monde. En Arménie, le monastère de Tatev est tenu par un seul moine, le père Mikael, mathématicien de formation.
En charge de l’abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert, nichée dans la vallée de l’Hérault, des carmélites y mènent une vie apostolique et contemplative.
Perdu dans les pâturages irlandais, près de Lismore, Mount Melleray Abbey accueille une petite communauté de cisterciens. Enfin, sur le lac Valdaï, en Russie, se dresse le monastère Iverski, reconverti en colonie de vacances durant l’époque soviétique.

Nous recevons ce reportage comme un beau cadeau d’anniversaire !

Merci Marie et Jacques

2 commentaires

  1. Marie-claire et moi on vous a toutes retrouvées avec plaisir et avec tendresse…
    Et quand on voit Chantal en « monte-en-l’air » courant sur les toits, on s’est dit « si Dieu n’existe pas il doit bien se marrer ! » Vous n’avez pas changé : calme, sérénité, sourire, profondeur, vérité … (ou alors vous cachez bien votre jeu !!)
    On vous aime et on est proche A se revoir un jour

  2. Vive le replay !!
    Ce reportage méritera d’être revu cependant je trouve remarquable cette liberté que les auteurs ont clairement recherché, pour montrer au monde pourquoi vous avez choisi la vie religieuse, quelles en sont les difficultés et les joies. En cela c’est une réussite !
    Le secret du reportage est de donner envi de goûter….. À votre accueil…. À la bière aussi

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.