Coup de cœur :  » Ceci est mon corps « 

Mais pourquoi donc aller à la messe ?
Pour faire Corps du Christ, pour vivre l’évènement du corps !
Anne Lecu religieuse dominicaine, et médecin en milieu carcéral relit le déroulé de la célébration eucharistique en épousant la progression : l’Incarnation, crucifixion, Résurrection
Elle reprend méticuleusement le déroulé de la messe, de manière simple, en termes : paroles, gestes, écoute… Elle lie ces gestuelles contemporaines aux attentes des Hébreux, aux gestes de Jésus et des premiers chrétiens. Comment donner sens aujourd’hui à nos paroles, réponses, attitudes ? Très concrètement : pourquoi le célébrant se lève, pourquoi nous levons-nous, répondons-nous à tel moment et pas à tel autre etc…
Ce livre nous donne de redécouvrir l’Eucharistie, si habituelle comme une célébration nouvelle. Elle nous livre une très belle lecture spirituelle en finale.
Un bon livre à offrir aux catéchumènes, recommençants ou toute personne lassée de nos célébrations.

Quelques perles :

– Il se peut que la prédication soit décevante, comme est parfois décevante la pauvreté de la liturgie. Mais la Parole de Dieu n’est jamais décevante. Alors nous avons le droit de nous laisser emmener par le texte.
– Celui qui rédige la prière universelle choisit de se faire la voix des sans voix et de faire porter par la communauté croyante la prière de ceux qui sont livrés, moqués, condamnés au silence…
Cette histoire n’est pas seulement racontée comme un souvenir. Elle est l’actualité de nos vies. La présence réelle du Seigneur nous rend capable d’être présents aux autres.
– « Que la Paix du Seigneur soit avec vous » : nous pouvons donner la paix à des personnes avec lesquelles nous ne sommes pas en paix. Certains peuvent juger ce geste hypocrite. Mais c’est surtout que nous espérons cette paix dans la nuit.
– Communier, c’est avaler la trahison dont nous sommes peu ou prou complices et arracher le Christ à cette trahison. A ce moment, il faut être clair : ce qui reste, c’est la charité. Devenez ce que vous recevez.
– Qu’est-ce qu’une vie eucharistique ? C’est lorsqu’un homme, une femme accepte d’être traversé par la déchirure, le corps brisé du Christ, sans renoncer à la joie.
– L’homme eucharistique, c’est celui ou celle qui se fraye un chemin au milieu des embûches, malgré son mauvais caractère ou les débordements dans lesquels, il se noie pour tenter chaque jour d’aimer un peu et de vivre mieux qu’hier ou moins mal »

Sr Marie, St Guilhem-le-Désert

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.