Avec Jean de la Croix (1)

jncroixband1 Paroles de lumière et d’amour

Jean de la Croix donne lui-même ce titre, « Paroles de lumière et d’amour », à une collection d’avis et sentences spirituels, envoyés aux personnes qu’il accompagne. Le Prologue de ce recueil donne le ton :

« Ainsi, ô Dieu et ma joie, dans ces paroles de lumière et d’amour de toi, mon âme a voulu travailler par amour de toi… Toi, Seigneur, tu aimes le discernement, tu aimes la lumière, tu aimes l’amour par-dessus les autres mouvements de l’âme. Alors, ces paroles seront discernement pour cheminer, lumière sur le chemin et amour dans le cheminement. Laissons donc au loin la rhétorique du monde ; laissons les bavardages et la sèche éloquence de la sagesse humaine, sans consistance et ingénieuse, car elles ne te plaisent pas. Et communiquons au cœur des paroles baignées de douceur et d’amour, car vraiment elles te plaisent… » (Paroles de lumière et d’amour, Prologue)

Après cette ouverture vient la suite des sentences qui se répartissent en trois parties :
La première partie (2-25) nous fait approcher la purification du désir.
La partie centrale (26-52) éclate, avec la prière de l’âme embrasée d’amour.
La troisième partie (53-77) examine les relations, les événements, joies et épreuves, éclairées par la sagesse de l’Évangile. C’est le travail du discernement.

Purification du désir

En premier lieu, Jean de la Croix pose le fondement : Dieu nous précède et fonde la quête de notre désir : « Ô Seigneur mon Dieu, qui te cherche avec un amour pur et simple te trouvera très à son goût et à sa volonté. Car c’est toi qui te montres le premier et sors à la rencontre de ceux qui te désirent » (Paroles de lumière et d’amour, 2).

En second lieu, nous trouvons le leitmotiv de tout le recueil, le profil du pèlerin : « Bien que le chemin soit aplani et doux pour les cœurs de bonne volonté, celui qui marche cheminera peu et avec peine, s’il n’a bon pied et courage et détermination courageuse, en cela même » (Paroles de lumière et d’amour, 3).

Seul, isolé, impossible d’avancer…

« Celui qui seul veut demeurer, sans l’appui d’un maître et guide, sera comme l’arbre isolé et sans propriétaire, en pleine campagne : il peut porter des fruits en abondance, les passants les cueilleront et jamais il ne verra leur maturité » (Paroles de lumière et d’amour, 5).

« L’arbre cultivé et gardé, au bénéfice de son maître, donne son fruit au temps où on l’attend «  (Paroles de lumière et d’amour, 6).

« Celui qui tombe aveugle, aveugle et seul ne se relèvera pas, et si, seul il se relevait, il prendrait un chemin contraire » (Paroles de lumière et d’amour, 11).

« Ô très doux amour de Dieu, si mal connu, qui trouve tes chemins entre dans le repos » (Paroles de lumière et d’amour, 16).

De la pesanteur des passions à la légèreté de l’oiseau

« L’oiseau pris dans la glu travaille doublement : il doit s’en dessaisir et se purifier ; ainsi, de deux manières peine celui qui s’englue dans l’appétit de la passion : s’en déprendre et, après cette libération, se détacher de ce qui en lui le tient encore prisonnier » (Paroles de lumière et d’amour, 22).

« Celui qui par l’appétit des passions ne se laisse point prendre, s’envolera léger selon l’esprit, comme l’oiseau à qui ne manque aucune plume » (Paroles de lumière et d’amour, 23).

Contempler le visage de Dieu

« Si tu veux garder le visage de Dieu clair et simple en ton âme, vide et désencombre beaucoup ton esprit, et tu marcheras dans la lumière de Dieu » (Paroles de lumière et d’amour, 25).

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.