The Young Pope

Pour soulever un débat sur des problématiques importantes et faire avancer des opinions vers plus de liberté est-il besoin d’avancer les sujets avec force en choquant ?
Voilà une question que je me pose après avoir vu le premier épisode de la série « the Young Pope » diffusée dans le monde, et en France depuis fin octobre.Le cinéma américain a de nouveau fait son entrée dans la gestion de la Curie romaine, en choisissant un Pape moderne et jeune.
Avec cette nouvelle série, le réalisateur prétend ouvrir le débat grâce à ce Pape fictif incarné par Jud Law, excellent acteur par ailleurs. Cette série nous impose une nouvelle vision de la papauté mettant en place Pie XIII, figure nouvelle, dynamique, jeune.
Nous sommes désormais avec deux types de papes : lequel va enfin faire bouger le Vatican ? François, élu en 2013, qui cherche patiemment, calmement, dans l’écoute à ouvrir l’Eglise à l’application de Vatican II, à l’attention aux pauvres, aux familles, à la quête de plus d’humilité. Depuis son Pontificat, nous sommes témoins d’un désir d’ouverture, d’hospitalité, de retournements évangéliques, en faisant cheminer les personnes en même temps que les sujets complexes touchant notamment à la sexualité. François a montré un souci constant d’ouvrir un certain nombre de débats. 
Et voilà que le cinéma américain nous propose un autre Pape, Pie XIII, qui cherche à faire table rase du soutien des hommes et femmes du Vatican pour diriger seul, selon sa propre vision de Dieu. La dimension de serviteur est évincée pour celle de pouvoir. Dès son premier rêve en tant que Pape, il promulgue son sens de la liberté « faire ce qu’on veut » : un idéal très immature, où la sagesse, le respect de l’humanité de l’homme sont inexistants.

Interviewé, Jud Law affirmait : « Je suis sûre que quelqu’un quelque part sera offensé par la série mais c’est ce que raconter des histoires doit faire. Cela doit amorcer des discussions, des débats, ouvertement, librement et de manière diplomatique… J’espère que ça sera le cas ! »

La série débute par l’intronisation de Lenny Belardo, jeune cardinal de 47 ans. Enfin un Pape jeune, moderne, et un un bel homme !  La foule du Peuple de Dieu rassemblée sur la place st Pierre est présentée comme illuminée dans l’attente, dans une admiration inconditionnelle d’un inconnu qui finit par les choquer.
Cette série présente une quantité impressionnante de clichés qui défigurent le monde croyant, les prêtres, la vie religieuse, et aborde de manière frontale et simpliste les grandes problématiques de la morale familiale et sexuelle.

Rien de très vulgaire dans cette série américaine, mais une ligne continue pour montrer uniquement les fragilités humaines des hommes Curie grâce à un pape jeune, séducteur, bellâtre, fumeur, profitant de sa place pour des caprices de première-star en réclamant son « coca cherry » au petit déjeuner. Cet homme aux pratiques modernes surprend par ses actes, ses options. Nombre des répliques sont parfois comiques et font sourire. Mais un malaise profond ressort de cette personnalité en quête de pouvoir absolu : une froideur, une incapacité à écouter l’autre, une détermination à casser les personnes et un système en place pour instaurer ce qu’il a décidé sans consultations, sans discernement. Pie XIII fait reculer l’être humain évinçant toute référence à la parole de Dieu, dans le seul but d’imposer sans faire cheminer les personnes.
telechargementFixons nos regards sur Pierre : lui a-t-il été demandé de mener une barque, sans se préoccuper des passagers ou de faire grandir en humanité les passagers en abordant les problématiques ?

Le grand absent de la Papauté de Pie XIII est sans nul doute l’Esprit Saint qui n’apparaît que sous forme d’une seule plume de colombe, un petit reste comme s’il avait été mis à mort en plein vol. Oui, cette série met à mort une espérance en l’homme capable de mener la barque de l’Eglise en servant par une écoute des autres et de l’Esprit.

Sr Marie Guillaumin, communauté de Saint Guilhem

4 commentaires

  1. Bonjour
    J’ ai entrevu le premier episode chez les enfants…..
    Il semblerait que ce Pape soit doué d’un Charisme….et de pouvoirs … très interessants…..inutile de le developper car c’ est du « on dit »….et je ne veut pas devoiler ce dont je ne suis sûr
    La vrai personnalité de ce Pape et l’interet de cette serie n’ apparait
    Seulement qu’ au 5° episode……

    • Bonjour
      oui, en effet, j’ai eu cet écho. Alors j’ai creusé l’analyse et j’ai visionné la suite
      Certes, les épisodes suivant sont différents.
      Mais je ne dirai pas qu’il a un charisme propre. Pie XIII est un homme de pouvoir, autoritaire, sans respect de la liberté humaine de chacun. Il impose plus qu’il ne fait cheminer les personnes dans une réflexion.
      Il est certain que sur des sujets sa position est belle mais pourquoi l’imposer? C’est là que la série peine: elle ne propose pas une chemin, au sens où l’Évangile l’entend. Cette notion est absente car l’attachement au Christ est absent dans cette série. Pie XIII est incroyant (on le voit à plusieurs reprises). Son approche est celle d’un homme d’Etat qui dirige, fait taire, mène l’enquête..
      J’ai trouvé intéressant de voir comment le ciné perçoit l’Eglise…Pour le reste, je ne trouve pas cette série, très pertinente.

  2. Ça…….fallait s’ attendre a un style purement religieux…..
    Y a qu’ à entendre comment on parle de Noel dans les medias
    Magie…..cadeaux……delais de livraison…..etc….joyeux et saint Noel a tous et toutes
    Ph

  3. J’ai vu quelques films réalisés par Paolo SORRENTINO. Réalisateur qui a sept long métrages à son actif, il a remporté un oscar, (La Grande Bellezza) et divers autres prix cinématographiques dans des festivals de renom.
    Mais à l’annonce de cette série j’avais quelques inquiétudes, connaissant son extravagance, sa fascination pour l’âme humaine et ses fêlures, son obsession pour la jeunesse et la vieillesse,je me disais que s’attaquer à un sujet aussi difficile et polémique dans la période actuelle ça risquait de faire un sacré scandale , voir un flop !
    Après les fresques sur le pouvoir (Il Divo), sur la mondanité (La Grande Bellezza),l’ambition et le désenchantement (Youth) le voici donc dans les arcanes pontificales de Rome autour du premier Pape Italo-américain de l’histoire, face à un Secrétaire d’ Etat machiavélique et conspirateur,(bien que dans les derniers épisodes il redevienne un peu plus tolérant et sympathique), entouré d’une religieuse (Soeur Mary) et d’une chargée de communication omniprésentes , le cadre était dessiné dés le premier épisode.et présageait de l »ambiance de cette série.

    La suite est moins « romantique », en effet, pour un croyant , comment peut-on imaginer un Pape aussi extravagant, extraverti, cynique, provocateur qui se met à dos en un temps record tous les catholiques du monde entier ?
    Un Pape exagérément avide de pouvoir, qui décide seul sans prendre en compte les remarques de ses plus proches collaborateurs.
    En un mot, un Pape avec des idées ultra conservatrices qui s’attache aux traditions et rites ancestraux de l’Eglise Catholique et qui se trouve de fait aux antipodes du Pape François .

    Et ce ne sont pas les passages de compassion envers les miséreux (du politiquement correct en quelque sorte) ou le changement d’attitude du Secrétaire d’état, qui vont modifier mon appréciation .

    J’ai enfin noté quelques points positifs , ce Pape de fiction n’offre aucune prise aux courtisans du Vatican , en ce sens, je crois pouvoir dire qu’il y a une similitude avec le Pape François .

    Jude Law reste bluffant dans ce rôle, c’est une vraie découverte cinématographique

    Enfin aucune scène n’a été tournée au Vatican tout a été magnifiquement recréé, c’est d’une rare esthétique, chaque plan pourrait être un tableau.

    Pour conclure, il convient de regarder cette série comme une fiction, même si elle est dérangeante , et pleine de défauts et d’imperfections , elle n’en est pas moins divertissante et attendons patiemment la saison 2 qui est déjà annoncée.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.