« Tu n’émietteras pas ton frère »

Titre à la fois évocateur et provocateur. « Émietter » Ce terme apparaît comme nouveau dans la Bible. En réalité il a racine commune avec le mot « BRUTALITÉ ». C’est à partir de six passages du 1er Testament que l’auteure va recueillir ce mot : brutalité. « La brutalité consiste à lâcher une balle en haut d’une pente ! » p 69. Ce message éclaire de manière brève, incisive et profonde à partir de situations passées mais encore de situations contemporaines, personnelles, et professionnelles.

Comment cette lecture pourrait-elle nous laisser insensibles ? Elle nous interpelle sur nos comportements journaliers face à nos proches, face à nous-même, face au monde. Progressivement nous entrons dans la compréhension des mécanismes obscurs de cette brutalité. Atteintes par ces lignes, nous sommes conviés à mettre au clair, en lumière, nos attitudes parfois nocives qui réduisent en miettes, empêchent de recoller les morceaux et brisent l’unité. Ce parcours me donne aujourd’hui l’envie de lire, de relire, de creuser la Parole, ce lieu d’un trésor caché, inépuisable,inouï, à portée de nos mains.

Sr Agnès-Marie, Saint Guilhem-le-Désert

Un commentaire

  1. Oh, oui relire la parole encore et toujours, elle nous accompagne et nous éclaire au quotidien pour nous aider à approcher, à écouter et à comprendre notre frère ou sœur et à pardonner.

Ajouter une réponse à Vareilhes Annuler

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.