Mt 12, 46-50

Épiclèse
Coïncidence de la liturgie et des fêtes, nous méditons le même texte que celui d’hier pour sainte Brigitte de Suède, à savoir qui est la vraie famille de Jésus. Une lecture synoptique de ces deux évangiles met en exergue un verset : « Jésus étendant la main vers ses disciples… » (v.49), en Matthieu, alors qu’en Marc (3,34) on peut lire : « Jésus parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui… ».
Alors qu’en Marc, Jésus semble chercher ses disciples et quêter un regard prêt à croiser le sien lorsqu’il le pose sur chacun de nous, Matthieu met l’accent sur la mission. Qu’elle est-elle cette main étendue désignant ses vrais disciples, sa véritable parenté ?
  • La main du Père créant, bénissant…
  • La main du Fils guérissant, relevant, sauvant, embrassant tous les hommes sur la Croix, et arrachant des enfers…
  • La main du Saint Esprit, agissant, transformant et faisant toute chose nouvelle…
Oui c’est à une véritable épiclèse que nous convie Jésus. Il fait descendre l’Esprit Saint sur chacun de ceux qui le suivent, pour les agréger à sa prière, les faire devenir ses frères criant vers le même Père, les configurer au visage de Marie à l’ombre du Puissant, docile au projet et à la volonté de Dieu.
« Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère » (v.50).

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.