Avec Jean de la Croix (2)

jncroixband2 Paroles de lumière et d’amour

Au cœur de l’aridité des travaux de purification du désir éclate l’expérience et le goût d’une rencontre amoureuse qui nous illumine dans la prière. Bien au-delà de tout savoir, nous expérimentons une autre forme de connaissance qui n’est pas négation de la saveur mais passage à un goût spirituel. L’oubli de Dieu avait desséché notre esprit qui cherchait à savoir et goûter à partir de soi. Par le jeu de la mémoire spirituelle, l’expérience de la connaissance s’inverse : ce n’est pas Dieu qui s’éveille en nous et se rend présent, c’est nous qui, revenus de l’absence, d’une mémoire oublieuse, nous éveillons à une présence qui nous demeurait inaccessible. Nous marchons donc vers Dieu, avec nos gestes et nos mots, voyageurs sans bagage. Dieu se découvre à nous, dans notre humanité, dans toute humanité, dans l’histoire de la chair visitée par l’Esprit…

Prière de l’âme embrasée d’amour

« Seigneur, Dieu, mon Aimé!
Si tu te rappelles encore mes péchés pour ne pas faire ce que je te demande,
fais en eux, mon Dieu, ta volonté : voici ce que, moi, je désire par-dessus tout.
Exerce ta bonté et ta miséricorde, et tu seras connu en eux.

Espères-tu mes œuvres pour exaucer, par ce moyen, ma prière ?
Alors Toi, donne-les moi, et accomplis-les à travers moi.
Et si tu n’attends pas mes œuvres,
qu’espères-tu, mon très clément Seigneur ? Pourquoi tardes-tu ?

Car enfin, c’est bien grâce et miséricorde que, par ton Fils, je te demande !
Alors, prends mon obole puisque tu la désires,
et donne-moi ce bien puisque toi aussi tu le veux.
Qui pourra se libérer de ses façons et mouvements entravés,
si Toi mon Dieu, tu ne l’élèves, jusqu’à toi, en pureté d’amour ?

Tu ne m’enlèveras pas, mon Dieu, ce qu’une fois tu me donnas
en ton Fils unique Jésus Christ : en lui tu m’as donné tout ce que je désire.
Ainsi moi, je me réjouirai que tu ne tardes pas, si j’attends et j’espère.

Miens sont les cieux et mienne la terre;
Miens sont les peuples. Les justes sont miens, et miens les pécheurs.
Les anges sont miens, et la Mère de Dieu et toutes les choses sont miennes.
Et Dieu lui-même est mien et pour moi,
Parce que Christ est mien et tout pour moi.
Alors, que demandes-tu et que cherches-tu, mon âme ?
Tien est tout cela, et tout est pour toi.

Ne te mets pas à moindre hauteur, ni ne prête attention
aux miettes qui tombent de la table de ton Père.
Sors de chez toi et glorifie-toi en ta gloire.
Cache-toi en elle et réjouis-toi :
tu obtiendras les demandes de ton cœur. »

(Paroles de lumière et d’amour, 26)

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *