Luc 9, 1-6

00c_43bJusqu’à présent, Jésus a traversé villes et villages en compagnie de ses disciples, sans jamais les laisser seul.

Une nouvelle étape s’ouvre devant eux, où Jésus les invite à entrer en mission, sans lui. Il est à l’origine de l’appel, des modalités concrètes et de l’envoi. Dans la vie, il arrive un moment, où après avoir discerner, il faut se lancer, oser, partir. Et cette étape se présente désormais pour ces Douze. Nous sommes à un carrefour de leur formation. En quelque sorte, nous contemplons les premiers pas de ceux qui plus tard parcourront le monde et grâce à qui nous connaissons le Christ aujourd’hui.

Ces premiers pas seront déchaussés, sans sécurité aucune…rien, rien, rien… Pour cela Jésus insiste sur l’attitude plus que sur le message à transmettre. « Le serviteur n’est pas plus grand que son maître » (Luc 6, 40). Or dans son amour jusqu’à la fin, Jésus déposera son vêtement pour servir, pour annoncer son Père (Jean 13, 4)

La Parole ne peut naître et se déployer pleinement que dans un terreau d’humilité, dans ce rien. N’emportez rien, rien, rien, pour vivre le Tout, tout, tout du Christ et de sa Parole qui guérit.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.