La clé

Ma clé

Tu fais partie de moi, même si je te tiens par la main et que je pourrais à tout instant te lâcher. Des fois tu ouvres, d’autres fois tu coinces. Tu me parles ainsi de moi, de ce qui est ouvert et de ce qui coince en moi. Il n’y a certes pas que moi ! Les clés des autres parlent également ! Souvent elles leur ressemblent. Elles pourraient être grosses, petites, rouillées, complexes, simples, noires, dorées, argentées ; elles pourraient être même invisibles ! Ne te fie pourtant pas à l’apparence ! Une clé vit du lien qu’elle a à son propriétaire et non pas de sa forme. Rejetée par lui, aussi belle qu’elle soit, elle coince, elle est incapable d’ouvrir. Intégrée, elle fait des miracles, aussi défigurée qu’elle pourrait l’être. Intégrée, tu indiques la hauteur de chacun de mes mots et de chacun de mes gestes. Intégrée, tu me permets d’écrire ma partition !
Te demandes-tu si je t’acceptais ?! Et bien…, je n’en sais rien ! Il faudrait que tu le demandes à quelqu’un d’autre que moi, surtout à l’aimé, c’est lui qui saura peut-être te le dire…

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.