Mon presse-papiers

 

Cadeau d’une amie, tu t’imposes, aussi bien sur le papier que sur ma chair. Tes couleurs disent la joie de l’amitié et ton poids dit le sien. L’amitié, c’est beau, mais aussi ça pèse, ça presse ! l’amitié empêche de s’envoler et de partir dans tous les sens. Elle le fait sereinement et en beauté, comme toi, lorsque par la stabilité que te confère ton poids tu permets à mes feuilles de rester en ordre, de rester là, en beauté. Ta forme n’est pas non plus indifférente : tu représentes la moitié d’une sphère, transparent par moments, opaque par d’autres. En toi, il y a du sombre et il y a du lumineux, comme en toute amitié. Tu parles sans mots et tu écoutes mon silence. Je peux me confier à toi, je le sais. Et tu sais que tu peux te confier à moi. Tu le fais déjà… « 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.