Chapitre homélie

06

Livre de Michée 6,1-4.6-8.

Que devons-nous faire ? « Comment dois-je me présenter ? » demande-t-on à Michée. « Comment devons-nous être ? » se demande Thérèse au début du Chemin de Perfection. Oui, n’est-ce pas la question qui nous travaille tous : à certaines périodes de notre existence ou plus quotidiennement, en cette période de chapitre tout particulièrement. On sait comment répond Thérèse : avec sa triade de vertus (amour, détachement, humilité). Michée 6.8 – on connait cette référence qui sonne comme un numéro de téléphone qu’il ne faut pas hésiter à souvent consulter – répond également avec une triade – faire, aimer, marcher – mais aussi mais surtout avec un mode d’emploi de cette triade : « rien d’autre que ». Appel au discernement (la discrétion modératrice des vertus de notre Règle du Carmel), appel à l’essentiel. En effet, la démesure, le désir de briller ou de mériter risquent toujours de nous faire confondre grandeur et sublime, amour et séduction, sainteté et héroïsme, nouveauté et inédit.

Faire, aimer, marcher : Michée précise le droit (la justice), la tendresse (hesed : la miséricorde) et l’application (traduit aussi par l’humilité « marche humblement avec ton Dieu » ou la simplicité attentive). Voilà qui peut orienter notre réponse, réponse à notre question mais surtout réponse à l’appel de Dieu qui nous toujours précède : « Ecoutez donc ce que dit le Seigneur ! » Nous pouvons retrouver dans cette triade prophétique le combat de la persévérance, l’articulation entre vérité et compassion, entre devoir et gratuité.

Je voudrais terminer en soulignant le « marche avec ton Dieu » c’est-à-dire sans l’oublier, en s’appuyant sur lui, en conversant avec lui, en se laissant guider par lui, non pas en cherchant des signes inédits mais en nommant les traces de sa présence : le frère, portant ou à porter selon votre belle icône capitulaire, sa Parole qui chaque jour retentit, plus percutante que celle de Jonas ou plus sage que celle de Salomon, Jésus qui se donne aujourd’hui en cette eucharistie. Amen

Par frère Guillaume

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.