Homélie 17 juillet

guillaume_3Si l’on accepte l’image de la lectio divina comme le fait de rogner un os, qu’il y a là un labeur mais que la joie de la lectio est déjà dans ce labeur, qu’il s’agit de goûter toutes les richesses et les aspérités d’un texte pour apprécier sa substantifique moelle et que l’un ne va pas sans l’autre, force est de dire que l’os de notre évangile semble déjà bien rogné par toutes les lectures que nous avons pu faire et entendre au sujet de Marthe et Marie (…) Osons cependant, comme Marie, nous asseoir, écouter le Seigneur en laissant retentir trois versets que l’on pourra mettre en lien avec trois textes de la première Alliance : « Dis-lui donc de m’aider » ou la parabole de la fraternité mise en lien avec Caïn et Abel ; « Marthe le reçut dans sa maison » ou la parabole de l’hospitalité que le lectionnaire associe à celle d’Abraham vis-à-vis de ses trois hôtes ; « une seule chose est nécessaire » ou la recherche de la meilleure part que j’associe au précepte mosaïque du Dieu unique.

Lire la suite

Télécharger le pdf

2 commentaires

  1. Merci pour ces beaux textes, j’en ai besoin pour méditer, m’encourager, retrouver confiance en moi et reprendre ma vie positivement en mains. N’est ce pas payant ? Ou bien ? Prévenez moi, merci à vous ! Bonne journée à tous ! ☺

  2. Misaotra betsaka amin’ny fahafoizan-tenanareo rehetra amin’ny fanatanterahana ny chapitre ! Misaotra ihany koa amin’ny fandefasana ny vaovao isan’andro fa miombona aminareo mandrakariva izahay. Ary tamin’ny toriteny androany koa ! Manampy anay amin’ny fanaovana Lectio Divina. Eo amin’ny fiananana maha mpanokantena mantsy dia sady MARIA NO MARTA .Izany hoe « ZAVA-DROA LOHA TSY AZA SARAHINA NY FIHAINOANA NY TENIN’ANDRIAMANITRA SY NY VAVAKA ARY NY ASA . »

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.