Jean 13, 21-33.36-38

Les disciples, Judas, Pierre et Jean… Une trame humaine qui traverse une réalité à laquelle personne ne peut échapper.
Tout se dévoile à la table de communion, à l’heure où le Christ annonce le mystère, à l’heure où l’entrée à Jérusalem est tout proche.
L’agitation des disciples vient interrompre le silence du Maître; une agitation pareille à celle d’Adam au paradis quand Dieu l’a appelé: « Adam, où es-tu? ».
À chacun des disciples, cette question est adressée.
Judas, Pierre et vous les disciples, où êtes-vous?
Où êtes-vous du roi sans beauté, ni éclat ?
Où êtes-vous de cet homme défiguré, « petit » devant qui la face se voile?
Où êtes-vous devant la souffrance qu’il porte et l’amour qui le pousse à se donner jusqu’au bout?

Chacun de nous porte en lui la trahison de Judas, le reniement de Pierre, l’agitation des disciples, le refus de la mort et de la souffrance, les idées toutes faites de Dieu. Nous portons également le zèle de Pierre, la fragilité de Judas et la fidélité du disciple bien-aimé.
Que Dieu nous donne de cheminer avec lui durant cette semaine sainte dans la fidélité et le don de nous-mêmes.
Permettons lui d’entrer dans notre « Jérusalem » portant lui-même la « croix » qui nous pèse. Crions-lui à haute voix en disant: « Seigneur, souviens-toi de moi dans ton Royaume »!

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.