Jean 19,31-37

« Le fondateur de l’école du Cœur de Jésus « Je suis doux et humble de cœur » est saint Jean à la dernière Cène. Au chapitre 13 en saint Jean, il parle du « disciple que Jésus aimait, celui qui pendant le repas s’était penché sur sa poitrine. »

Etre un autre saint Jean nous est offert à chaque eucharistie puisque ce repos sur le Cœur de Jésus, c’est au moment de l’institution de l’Eucharistie qu’il a lieu et qu’il se renouvelle à chaque communion. A cette source-là, quand nous sommes tout contre le Seigneur, nous buvons sa Sagesse.

La dernière grande icône de l’Evangile de Jean est celle du Transpercé. Jean insiste sur l’ouverture de la source d’eau vive « pour que vous aussi vous croyiez » et non sur sa mort. Il s’agit là de ce qui est capital pour saint Jean, le sommet de son Evangile. Il nous dévoile un mystère à travers la prophétie de Zacharie « Ils regarderont vers Celui qu’ils ont transpercé ». Le futur est très important : « ils regarderont ». Ce sont les chrétiens de tous les temps, nous aujourd’hui.

Tout l’évangile de saint Jean converge vers cette icône du Transpercé et le premier qui la vénère est saint Thomas, celui qui a douté et qui proclame la première confession de foi en la divinité du Christ : « mon Seigneur et mon Dieu ». »[Extraits du père Edouard Glotin, s.j.]

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.