Jean 8,12-20

Jean 8,12-20

« Je ne suis pas seul : il y a Celui qui m’a envoyé. » Jn 8,16

jean-8_12-20Il arrive qu’être seul soit une douceur
Un tout simple bonheur
Une promenade sans pourquoi à travers les heures
Mais il arrive aussi que ce soit une noirceur
Un ouragan de peur
Une plongée dans la laideur
A dire vrai ce n’est pas la solitude qui nous défait
Mais ce sentiment de solitude
Ce brouillard de l’être qui met le cœur en hiver
Et le regard à l’envers
Dans cette sorte de flottement
Si proche de l’effritement
Dans ce peu qui tient comme il peut
Rien ne reste sinon au profond
L’écriture d’un appel qui ne dit son nom
Qu’à travers notre acquiescement
A sortir de l’abandon.

Francine Carillo, Le Plus que Vivant

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.