LUC 18,1- 8

Pas toujours simple de prier

Si je puis me permettre, Jésus raconte une histoire un peu bizarroïde !
Une veuve harcèle un juge qui ne lui répond pas. Lassé des appels de cette femme, il lui rend justice  » pour qu’elle ne vienne plus sans cesse m’assommer « .

Si ce juge réagit ainsi, comment croire, dit Jésus, que Dieu ne répondrait pas ? (Luc 18,1- 8 )
Il me semble que le premier message est clair : persévérer dans la prière comme dans toute activité d’importance.
Le musicien professionnel joue plusieurs heures par jour, le sportif s’entraîne plus que régulièrement.
Les parents veillent sur leurs enfants au long des jours et la liste serait longue.
Tout ce qui est essentiel exige la fidélité, il en est ainsi de la prière.
Oser parler à Dieu régulièrement pour que ce temps apaisant ou ennuyeux selon les circonstances soit inscrit dans la durée.
Jésus ne demande pas à chacun d’être cistercien