Luc 19, 45-48

 « Il était chaque jour à enseigner dans le Temple » Quel chemin accompli depuis que Jésus fait route vers Jérusalem !
Dans la descente du Mont des Oliviers où il avance monté sur un ânon, les disciples en masse, remplis de joie se mettent à louer Dieu à pleine voix et « s’ils se taisent les pierres crieront » Mais quand il approche de la ville et qu’il l’aperçoit Jésus pleure sur elle.
Nous le voyons aujourd’hui dans le Haut-lieu de la ville : « Il entre dans le Temple et chasse ceux qui vendaient ». L’espace est libre, Dieu ne se laisse pas acheter, il se laisse aimer par ceux à qui il se donne gracieusement jusqu’à l’extrême. Jésus prend place, il enseigne. Dans l’évangile transmis par Jean nous voyons qu’il ne se prive pas de citer Isaïe et Jérémie pour éclairer ceux qui ne croient pas en lui : «N’avez-vous pas lu dans les prophètes : Ils seront tous instruits par Dieu lui-même »(Jn 6, 45)
« Il était chaque jour à enseigner dans le Temple … tout le peuple suspendu à ses lèvres l’écoutait. » Peut-être pouvons-nous envisager dans ce parcours le chemin que trace en nous la Parole « énergique et plus coupante qu’une épée à deux tranchants, elle pénètre au plus profond de l’âme ». Démasquant, détruisant, aveuglements et refus, le Verbe, en Jésus, inlassablement « fait route » jusqu’au cœur de notre cœur où suspendu à ses lèvres nous recevons la grâce de l’écouter, de lui obéir.
Devenant un avec lui nous sommes dans le Temple :
« Toi qui suis le Christ et qui l’imites […] tu es toujours dans le sanctuaire et jamais tu n’en sors » (Origène)

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.