Luc 24,35-48

      « Et eux ils racontaient… »

« Les obsèques de mon mari auront lieu en pleine Semaine sainte, après sa mort un vendredi, juste à la veille des Rameaux, ce qui n’est pas anodin à mes yeux. C’est avec beaucoup d’espérance que j’attends de fêter la résurrection de Pâques avec lui. » (Marielle, épouse d’Arnaud Beltrame  qui  a offert sa vie dans les attentats de Trèbes)

Quel témoignage ! Voilà ce qui nous est « raconté » ces jours-ci, rejoignant de par le monde tant et tant de situations dramatiques où s’inscrivent des vies données, parfois jusqu’au sang, à la suite du Christ, où simplement par amour des frères et sœurs en humanité. Amour opposé à la haine, Paix dans l’horreur des guerres, lumière au milieu des  ténèbres, espérance au cœur du chaos…, ou simples graines d’humanité  semées dans la banalité du quotidien.
Arnaud et Marielle, Merci d’Illuminer notre Pâques 2018 ! Merci à vous tous témoins d’hier et d’aujourd’hui.

  « Tous vous êtes témoins de ces choses »

Pourtant, après 2000 ans de christianisme, tels les disciples ce soir – là, nous sommes encore tellement lents à croire ce qui est écrit dans la loi de Moïse, les prophètes et les psaumes, ce que Jésus est venu accomplir en sa mort et sa Résurrection. Nos yeux d’aveugles, nos surdités, notre incapacité à Le reconnaître en des signes ténus, nous enferment encore bien souvent et nous replient sur nous-mêmes.

« Eux », de ce soir-là, ce « rassemblement » de gens non seulement troublés, effrayés, inquiets, incrédules, mais encore anéantis de trahison, de reniement, de fuite, d’abandon, de déception voire de désespérance, et de si peu de confiance dans le témoignage et la parole les uns des autres : comment ne pas s’y reconnaître ?

Pourtant,  voici que le Ressuscité
« Se tient au milieu de nous, et dit : Paix à vous »,
Lui, Jésus, désormais  notre « Milieu de Vie » et Sa Paix notre bâton de pèlerins d’Evangile.
A la béance de nos infidélités, répond celle de l’Amour sans limite inscrit à jamais dans les pieds et les mains transpercés du Seigneur : « Touchez-moi et voyez ».
A Sa suite, nous voici appelés  à voir et toucher les blessures de notre humanité, à les baigner à la Source de Ses plaies, Lui, Mort et Ressuscité pour notre vie et notre joie.
A notre incrédulité Il répond par le partage de ce qui nourrit nos vies : « avez-vous quelque chose à manger » ?
Il « rompt » pour nous le pain de la route. Il nous arrache aux enfers de notre humanité pécheresse et nous retourne à Dieu son Père et notre Père, ouvrant nos cœurs à « l’intelligence des Ecritures », afin de les réchauffer dans Sa Parole et le Pain partagé.

Nous laisserons-nous une nouvelle fois désarmer  par l’humilité et la proximité de Dieu en Jésus Ressuscité ?

Alors, comme « Eux », nous aussi nous « raconterons » de nos lèvres et de nos vies « Comment nous L’avons reconnu » Vivant, et nous vivrons de Sa Vie pour le Salut et la Joie de notre monde.

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.