Matthieu 25, 14-30

Pourquoi, dans cette parabole, le maître tellement généreux avec les deux premiers serviteurs, se montre-t-il si sévère avec le troisième ?
Ce n’est pas la paresse ou la négligence de ce dernier qui sont pointées du doigt. Le maître se serait volontiers accommodé de sa faiblesse, si ce serviteur n’avait pas ajouté une réflexion amère qui a dû le blesser : « J’ai appris à te connaître, (…) et j’ai pris peur ». « J’ai entendu ton pas dans le jardin et j’ai eu peur » lit-on déjà en Genèse 3, 10.
Dieu ne peut vraiment pas se reconnaître dans cette image que nous avons de lui et que nous avons parfois annoncée, troquant sa Bonne Nouvelle pour une bien mauvaise. « Dieu est divinement autre ! »
Nous avons tous quelques raisons d’être de temps à autre rongés par un manque de confiance en Dieu et même par une certaine peur. Isaac le Syrien commente : « Dieu va-t-il me pardonner ces choses qui me peinent et dont la mémoire me tourmente ? Et lorsqu’elles ont été commises, la souffrance qu’elles me causent dépasse celle de la morsure d’un scorpion. (…) Voilà ce que pensent bien des gens. (…) Ils vivent sans cesse bloqués entre le péché et le repentir ».
Thérèse de l’Enfant-Jésus, ayant lu dans l’Écriture que Dieu rétribuerait chacun selon ses œuvres, s’interrogeait pour savoir ce qui lui arriverait, à elle qui croyait ne pas avoir d’œuvres, lorsqu’elle reçut une lumière : « J’ai compris, écrit-elle, que Dieu me rétribuerait non selon mes œuvres à moi, mais selon ses œuvres à lui. »
« Dieu n’attend pas nos exploits, mais seulement, que nous nous abandonnions aveuglément à son amour, acceptant qu’avec ou sans œuvres il nous modèle en chefs-d’œuvre de sa grâce » (A. Louf) Elle est là, la Bonne Nouvelle !

«Ma peur est ta pire ennemie, Seigneur (…)
Ma peur me retient comme une laisse entrave un chien.
Ma peur est ma pire ennemie, Seigneur, libère-moi ! (…)
Pour que dans la balance elle pèse moins lourd que le désir et la confiance » M. Muller-Colard, Eclats d’Evangile

Voir A. Louf, S’abandonner à l’amour, méditations à sainte Lioba, Savator 2017

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.