Jean 3,13-17

« Le Christ Jésus… s’est anéanti,prenant la condition de serviteur.Reconnu homme à son aspect, il s’est abaissé,devenant obéissant jusqu’à la mort,et la mort de la croix.C’est pourquoi Dieu l’a exalté… » (Ph 2,6-11)

« De même que le serpent de bronzefut élevé par Moïse dans le désert,ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé,afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle. » (Jn 3,13-17)

Cet abaissement ineffable du Fils de Dieu n’a d’autre raison que l’Amour. « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique ».Toutes nos tentatives pour essayer d’expliquer, de comprendre ou de saisir le mystère de cette Kénose de Dieu resteront stériles. La Croix : « scandale pour les juifs et folie pour les païensmais pour ceux qui sont appelés…, c’est le Christ, puissance de Dieu et sagesse de Dieu. » (1co 1,17-25). Plus nous approfondissons le mystère de la Croix, plus nous creusons le mystère de l’Amour divin. C’est la résurrection qui a donné à la Croix une puissance incroyable de salut et de liberté ! Aux yeux de la chair, elle restera signe de faiblesse et d’échec, mais aux yeux de la foi elle donne au croyant une force immense d’amour et de vie !

 

« Ce fut ma première rencontre avec la croix, avec cette force divine qu’elle confère à ceux qui la portent. Pour la première fois, l’Eglise, née de la Passion du Christ et victorieuse de la mort, m’apparut visiblement. A ce moment même, mon incrédulité céda … tandis que la lumière du Christ se levait en mon cœur. La lumière du Christ saisie dans le mystère de la Croix » (Edith Stein).

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *