16 juillet – Notre Dame du Mont Carmel

00d_33b

Au 13ème siècle, les frères ermites du Carmel (1ers Carmes) « enlèvent » la Vierge Marie, de Nazareth, pour lui donner hospitalité sur les pentes du Mont Carmel. Ce rapt bénéfique modifie fondamentalement l’esprit de ce Haut Lieu : cette montagne de Galilée, habitée par la tradition du prophète Elie, était le  symbole du sacrifice, d’une foi intransigeante, d’une forme de prophétisme radical, voire violent…

Avec l’arrivée de Marie, le charisme prophétique du Carmel trouve comme un accomplissement. La radicalité de la parole et de la foi en un Dieu unique se marque, désormais, d’une écoute silencieuse, d’un mouvement d’adoration et de louange.

Accueillir Marie dans sa demeure, sur cette montagne, c’est entrer dans son hospitalité à elle. C’est apprendre à écouter la voix d’un Dieu discret, qui s’approche de nous avec un infini respect. C’est commencer à  entrer dans un « oui », un acquiescement de tout notre être pour que la Parole prenne chair dans nos histoires, jusque dans notre « moi » blessé et fragile.

Accueillir Marie dans sa demeure, c’est avancer comme des prophètes au cœur d’un monde que nous aimons, avec une douceur empreinte de bienveillance, de vigilance, d’attente et d’espérance. C’est laisser se construire en nous  une mémoire spacieuse, travaillée par la Parole de Dieu, comme le fit Marie qui « gardait toutes ces paroles/événements dans son cœur ».

Que Marie, Notre Dame du Mont Carmel, aujourd’hui encore, nous fasse hospitalité pour nous connduire à  cette Montagne qui est le Christ !

Sœur Frédérique Oltra, communauté duCaire, Egypte

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.