Jean 13, 16-20

Autrefois Moïse disait à Dieu : « Voici je vais dire aux Israélites : _ Le Dieu de vos pères m’a envoyé vers vous _ mais s’ils disent : _ Quel est son nom ? _ Que leur dirai-je ? Et Dieu dit : _ Voici ce que tu diras : _ Je Suis m’a envoyé vers vous »
En cette heure solennelle où Jésus passe de ce monde au Père, pour que les disciples croient que son nom est « Je Suis, » il leur annonce que l’un d’entre eux qui partage avec lui le même pain, celui-là « a levé contre lui le talon » Dans un échange intime Jésus s’ouvre à ses proches : «Tout ce qu’il a appris du père il le leur fait connaître » :
« En vérité, en vérité, l’envoyé n’est pas plus grand que celui qui l’envoie »
« En vérité, en vérité, je vous le dis recevoir celui que j’enverrai, c’est me recevoir moi-même et me recevoir c’est aussi recevoir Celui qui m’a envoyé. »
Jésus vient de laver les pieds de tous ses disciples, accomplissant ainsi le geste d’hospitalité réservé aux esclaves : « Sachant cela vous serez heureux si du moins vous le mettez en pratique »
Jésus est à genoux aux pieds de ses disciples
« Comment imaginer naïvement une Eglise triomphante en ce monde tandis que Jésus aurait encore les deux genoux en terre ? La grâce de l’Esprit nous sera donnée si nous acceptons de nous enfouir avec Jésus dans son projet de communion avec les plus pauvres des humains
Avec lui, perdus que nous étions, nous serons retrouvés.
Avec lui, morts de désespérance, nous entrerons dans la Vie » *

*Henri Denis : « Jésus le prodigue du Père »

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.