Jean 14, 7-14

Trinité – Sarcophage des deux époux – Arles 4e siècle

Tout fils descend de son père et lui succède … Mais comme toujours, Jésus bouscule nos principes bien établis ; il nous révèle aujourd’hui une nouvelle manière d’entrer en relations : son lien avec le Père est communion.  Ne savez-vous pas que je suis dans le Père et que le père est en moi ?

Qui m’a vu a vu le Père : Non seulement Jésus bouscule nos hiérarchies, mais il fait aussi tomber l’interdit qui portait sur la vision de Dieu : car nul ne peut me voir et vivre, disait Dieu à Moïse (Ex 33,20). Vraiment ? Dieu ne nous a-t-il pas tout dit et révélé en son Fils qui est toute sa Parole (Jean de la Croix, 2MC22) ? Pourtant en Jésus, il ne nous est pas donné de voir « Dieu », mais de contempler « le Père ». En Jésus, nous ne voyons pas ce qu’est Dieu mais qui il est : Père ! Père du Fils Unique et Père de tous les humains qui veulent bien se laisser approcher par lui.

Nous avons soif de savoir qui est Dieu et de percer les mystères de notre origine, mais l’Évangile n’est pas une gnose. Il nous invite à une relation.  Connaître le Père, c’est entrer en relation avec lui. Croire, aimer, espérer au rythme des battements du cœur de Dieu, voilà ce que signifie entrer en communion avec le Père. Jamais nous ne verrons Dieu comme on résout une énigme ! Nous ne le verrons que dans la mesure où nous écouterons sa voix, où nous croirons en sa Parole et où nous l’aimerons et aimerons nos frères humains comme Il aime.

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *