Jean 14,1-6

        « Au-dessus de toutes les opinions et de tous les partis qui agitent et travaillent la société et l’humanité, l’Evangile se dresse »[1]. Que  proclame le Christ à ses apôtres ? « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie »  Cette phrase  ne pourrait être une maxime, une sentence dont on se souviendrait de temps à autre, au cas où…
.                « Rabbi, où demeures-tu ? ». Ainsi commence l’histoire des deux premiers disciples, comme un désir naissant de l’Esprit criant en eux. « Venez et voyez » Jn 1, 38-39,  leur dit Jésus. Et maintenant,  au terme de trois ans de compagnonnage avec lui, qu’entendent-ils? « Là où je vais vous ne pouvez venir » Jn 13, 33  Comme un coup d’épée l’annonce les atteint en plein cœur : « Seigneur où vas-tu ? Pourquoi ne puis-je pas te suivre…? »  Quelle désillusion ! Quel trouble ! Dans ce moment fort de passion-résurrection qu’ils sont en train de vivre, Jésus les rassure :
« Il y a beaucoup de demeures dans la maison de mon Père… Là où je suis vous serez vous aussi » « Si le grain de blé ne meurt…  là où je suis, là aussi sera mon serviteur » Jn 12, 24, 26
Même si le ciel pour nous s’est déchiré, comment ne pas dire chaque jour : « Nous ne savons même pas où tu vas, comment pourrions-nous savoir le chemin ? »  Le Christ nous dit que c’est lui « Je Suis ».
Chemin, Vérité, Vie, « L’Evangile se dresse »  au fond de notre être comme une ancre de salut. Christ est vivant !

[1] Jean XXIII, Journal de l’âme, p.474.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.