Jean 16, 12-15

« J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter. » Jésus n’en finira jamais de nous dire qui Il est, qui est son Père, qui nous sommes, dans l’espace divin et humain des relations qui nous fondent, nous créent et nous recréent. Car en ce lieu, tout n’est que dons et accueils, en grande humilité. Tout n’est que paroles échangées, chemins de vérités. Et pour entrer dans le mouvement du Dieu de la Parole et de la danse, pour se laisser conduire, apprendre les pas tantôt glissés, tantôt pointés, ne faut-il pas nous abandonner et nous laisser mener et emmener par le souffle de l’Esprit ?

J’aurais voulu comprendre tout de toi, t’attraper, te saisir
Mais l’Esprit m’a soufflé :
Tu ne saisiras rien
Ce qui est saisissant, c’est la mémoire du vent. (MMC)

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.