Jean 16, 23b-28

NOTRE PÈRE…

Jésus nous révèle son être de Fils, reçu, accueilli et assumé dans sa relation d’amour et sa communion au Père.
Et rien de ce qu’il a reçu de son Père n’est accaparé ou théorisé. Non ! Il donne tout en partage à l’humanité qu’il est venu sauvée.
Il ne fait ni barrage ni écran à l’amour, ni fusion avec lui, ni ne l’extorque.
La bête à Bon Dieu, © Anne F. 2020

Il offre un cœur d’ami et de frère à tout disciple ; et par là, leur ouvre une relation directe au Père, médiatisée par la seule invocation de son nom de Fils : « ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera » (v.23) ; ainsi que par l’amour et la foi qu’ils auront pour lui : « le Père lui-même vous aime, parce que vous m’avez aimé et vous avez cru que c’est de Dieu que je suis sorti » (v.27).

Il nous révèle tout de son Origine et de son Retour au Père, non pas pour nous abandonner, mais pour nous amener, par lui, à notre être originel créé, à notre être restauré, à notre être en devenir, l’homme nouveau né d’en-haut. 
Il nous éleve en gloire, dans le mystère même que nous donne son Ascension : devenir des êtres du Souffle, baptisés dans le feu de l’Esprit Saint, couverts de son ombre, habités de sa puissante Énergie, reliés au centre le plus profond de notre âme, lieu de la communion Trinitaire.
Ainsi… notre joie sera parfaite (Cf. v.24).

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.