Jean 16, 5-11

Où vas-tu ?

“Où demeures-tu ?” : C’est la première question que les disciples de Jean le Baptiste posent à Jésus ; et, à sa réponse claire : “venez et voyez”, ils le suivent. Car même si la route n’est pas sûre, leur compagnon de route, de chair et d’os, l’est. Il les emmène chez lui, l’adresse est précise. Il s’agit de voir, c’est concret. Ils y vont, empressés, car il s’agit de rester avec lui, de demeurer auprès de lui.

Mais “en ce temps-là”, la fin de l’aventure a sonné, et ils le savent. Non, personne n’ose lui demander : “Où vas-tu ?” (v.5). Ont-ils peur ? Jésus voit la tristesse remplir leurs cœurs. Car à la séparation correspond un grand inconnu de non savoir et de non possession.
S’en aller auprès du Père (v.10), semble loin ! Recevoir le Défenseur (v.7) est aussi énigmatique.

Pourtant c’est bien au Souffle des quatre vents que les apôtres sont abandonnés. Confiés à la puissance du Christ Ressuscité, qui, à travers eux, continue à se répandre et féconder toute la terre, pour faire toutes choses nouvelles, accomplir les merveilles… maintenant !

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *