Jean 19, 25-27

Or, près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Cléophas, et Marie Madeleine.
Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. »
Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui.

© CSJ - Marie portant le monde
© CSJ – Marie portant le monde

Jour de fête aujourd’hui au Carmel ! Nous aimerions avoir un texte d’exultation pour le célébrer, et c’est un extrait de la passion qui nous est donné.
Marie, se tient debout, au pied de la croix de Jésus en agonie. Debout, non qu’elle soit plus forte, plus détachée, moins fragile que nous. Marie, bouleversée, prise aux entrailles, est déchirée comme toute mère devant la souffrance de son Fils. Mère douloureuse qui donne son Fils au monde, Marie n’a pas un mot devant son Unique. Immobile, elle n’a plus rien à faire, plus rien à espérer et une ultime fois, silencieuse, elle garde ces événements en son cœur.

Alors, de l’abîme de la douleur surgit une parole inespérée : Jésus, désignant le disciple bien-aimé dit à sa mère « femme, voici ton fils », et au disciple il dit « voici ta mère ».
A l’ombre de la croix, aux portes de la mort, la Vie surgit du don de la mission d’un amour réciproque. Marie reçoit un nouveau fils à aimer et par lui, elle deviendra mère d’une multitude. Et le disciple bien-aimé reçoit une mère à accueillir chez lui.
Chacun de nous peut se glisser dans la peau de ce disciple bien-aimé sans nom et faire hospitalité à Marie, comme le firent les frères du Mont Carmel.
Accueillons Marie dans notre vie pour apprendre d’elle à devenir une terre assoiffée du Seigneur, prête pour le recevoir. Devenons le lieu de la rencontre divine, à l’ombre de l’Esprit, sans cesse guidés par lui, humbles serviteurs de notre Dieu. Recevons d’elle une foi inébranlable, une écoute silencieuse de la Parole, une obéissance d’amour. Entrons avec elle dans la pauvreté, l’espérance et l’exultation de son magnificat. Demeurons avec elle dans la compassion et l’incessante intercession pour notre monde . [ Règle de Vie du Carmel Saint Joseph]

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.