Jean 20,1.11-18

Voir, entendre, toucher, nos sens, notre humanité ont besoin de preuves pour accréditer notre foi en Jésus-Christ. Mais en disant à Marie : « Ne me touche pas », Jésus interpelle Marie sur sa propre recherche de preuve pour croire, de rester accrochée à quelqu’un pour croire.

Jésus emmène Marie, en la reconnaissant par son nom, à croire au-delà des preuves, à approfondir sa foi sur la Parole, l’expérience de vie, sur le chemin parcouru ensemble et non sur l’emprise.

Nous voyons, entendons… mais Lui le voyons-nous ? L’entendons-nous ? Où se situe notre propre foi dans cette Absence présente, dans cette présence intérieure à qui nous essayons de laisser la place pour nous laisser travailler et accompagner.

Ne sommes-nous pas appelés à recevoir comme Thomas la Parole du Christ : «Parce que tu me vois, tu crois. Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru. » (Jn 20, 29)

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.