Jean 21,20-25

Alors que Jésus invite Pierre à le suivre, Pierre regarde en arrière et voit un autre qui est en marche derrière Jésus et derrière lui. Pierre aurait pu se réjouir de constater qu’il n’était pas seul, que d’autres s’étaient mis en marche. Mais non !! Il regarde en arrière au moment où il est invité à suivre Jésus et donc invité à regarder en avant. Et il regarde dans la mauvaise direction…Comme nous ressemblons à Pierre dans notre complexité humaine !

En Genèse (19, 26), la femme de Lot avait regardé en arrière et était restée figée, incapable de faire un pas de plus. Regarder en arrière, c’est prendre le risque de se piéger soi-même, de transformer en statue ce qui nous bloque au lieu d’apprendre à tourner la page. Et en l’occurrence, Pierre est tombé dans la jalousie de la présence de l’autre frère.

Si la marche reste en Eglise, avec d’autres, Jésus invite chacun personnellement et non un groupe à le suivre. Certes, nous sommes membre d’une communauté paroissiale, ecclésiale, communautaire mais regardés personnellement et appelés personnellement. A chacun de nous, il dit « Tu as du prix à mes yeux et moi, je t’aime » (Isaïe 43,4). Chacun est appelé à devenir le disciple bien aimé…Ecoutons personnellement Jésus nous dire : « Toi suis-moi »

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.