Jean 3,22-30

Le commencement de ce récit pourrait nous faire pressentir un conflit entre les disciples de Jean et ceux de Jésus. Leur maître baptise.  Et Jésus , celui auquel  Jean avait rendu témoignage baptise aussi, chacun de leur côté ! Jalousie conflit de territoire ?

La réponse de Jean le Baptiste n’effacera pas leur étonnement mais elle mettra en évidence sa vocation de témoin et de précurseur. C’est à dire celui qui reçoit et qui voit. « Un homme ne peut rien s’attribuer, sauf ce qu’il a reçu du Ciel ».

Jean Baptiste se réjouit de conduire à l’Epoux la famille humaine, belle comme une fiancée.
Et  il en est rempli de joie .

Il a accompli sa mission en ne s’attribuant aucun titre dont on aurait bien voulu le parer ses disciples ou certains de ceux qui le suivaient.
Non il ne revendique que le titre d’ami qui se tient là à côté de l’Epoux , qui entend sa voix et qui se réjouit de sa joie.
Jean est prêt à l’accomplissement de sa mission  de précurseur. Il a devancé  «  Celui qui vient » désormais comblé de la joie de celui qui a su préparer les voies à l’Agneau ,   il passe le flambeau.
«   il faut qu’il croisse et que je diminue » .

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.