Jean 3, 7b- 15

La grande Victoire ! 

Esplanade de Fourvière et vue panoramique de Lyon, 4 avril 2018 © CSJ

À travers la rencontre du sage pharisien Nicodème (dont le nom signifie « peuple vainqueur ») et de Jésus, il est question de la « naissance à l’Esprit », en d’autre terme de cette « genèse spirituelle » que propose Jésus à tout homme. Et ce n’est pas une option, mais un impératif « il vous faut naître, renaître, d’en-haut » (v.7). Sans cette renaissance d’en-haut, l’homme est comme mort, c’est comme si à la Création, Dieu n’avait pas soufflé d’air dans les narines de l’homme modelé de la terre et l’avait coupé de sa nature spirituelle, donc divine.

Jésus parle de vent « Pneuma », ce même mot qui désigne le Souffle de l’Esprit et le vent. L’action de Dieu, comme l’action du vent est insaisissable pour l’homme, comme cette mystérieuse voix de fin silence (Cf. 1R 19,12) que l’on peut entendre, mais que l’on ne peut pas saisir (v.8). Nicodème, comme Marie à l’ange de l’Annonciation, consent à se dessaisir de son savoir : « Comment cela peut-il se faire ? » (v.9).

Et Jésus, par Nicodème, élargit son discours à tout croyant, il passe du tu au vous, et du je au nous. Le nom de Nicodème [peuple vainqueur] porte cet universalisme de la Victoire, Jésus par sa résurrection, lui « élevé sur la Croix » attire tous les hommes à lui, vers le Père et à cette vie éternelle (v.15) qui est la vie même de Dieu.
Ce qui est vrai pour Jésus (son origine divine et sa victoire sur la mort), l’est aussi pour tout homme, pour tout croyant « celui qui croit » (v.15). Tout homme est de Dieu, à son image et à sa ressemblance (Gn 1,26). L’homme créé est l’homme en alliance : l’alliance accomplit la création voulue par Dieu, et pour que Nicodème trouve ce chemin, Jésus le replonge en ses origines (la naissance), puis le conduit à l’universel (tout homme).

« Il vous faut, renonçant à votre existence passée, vous dépouiller du vieil homme qui se corrompt sous l’effet des convoitises trompeuses; il vous faut être renouvelés par la transformation spirituelle de votre intelligence et revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans la justice et la sainteté qui viennent de la vérité » (Ep 4, 22-24).

« Même si l’homme doit mourir, la vie lui est donnée pour naître, pour naître et pour renaître…
C’est la naissance qui lui est promise et non la mort. Tous les chevaux du roi, tous les tanks et tous les bombardiers de toutes les armées du monde ne sauraient retenir les ténèbres ni entraver l’irrésistible montée de l’aube ! Il n’est plus que d’acquiescer pour qu’en toi le miracle s’accomplisse ! » (Christiane Singer).

 

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.