Jean 5, 17-30

Communiquer comment la vie se donne…

©-Paul-Klee
© Paul Klee

Sur quoi porte la confrontation de Jésus avec les chefs religieux de son temps, dans ce chapitre 5 de l’Evangile de Jean ? Sur la « prétention » de Jésus d’être l’égal de Dieu, de l’appeler « son propre Père ». Et, dans le contexte immédiat (Jn 5, 1-16), sur la « violation du shabbat » à travers la guérison du paralysé à la piscine de Bethzatha. Guérison et controverse doivent se lire ensemble car l’une éclaire l’autre. Or, il y a « repos » et « repos » ! Mauvais repos, le repli dans l’immobilité, l’enfermement dans la lettre de la loi, dans l’observance formelle et extérieure. Bon repos quand le Shabbat donne sens à la vie comme accomplissement de l’œuvre créatrice de Dieu.

La guérison de ce paralysé vient briser une longue attente stérile : plainte, jalousie, déception enfermaient cet humain dans l’immobilisme. Jésus éveille en lui un désir neuf. C’est cette entrée en responsabilité, en capacité de répondre à la vie offerte, qui va mettre ce corps en marche. Et la « guérison » s’effectue vraiment quand l’homme debout reçoit le commandement : « Tu ne retourneras pas en arrière » ! C’est une sortie qui ne peut être que définitive, vers une libération intégrale, une sortie créatrice…

Tel est le « travail » de Jésus, prétexte du conflit avec les chefs religieux ; une œuvre égale à celle du Créateur, dans la mesure où elle suscite la vie, là où la mort défigurait l’image de Dieu en cet humain grabataire : « Le Père travaille sans cesse, et moi aussi je travaille ».

Or cette œuvre du Christ prend sa source dans un don total, un don de toute éternité : « Le Père aime le Fils et lui montre tout ce qu’il fait ». Pas de secret, pas de rivalité, pas de jalousie en Dieu, seulement une oblation de l’un dans l’autre, si entière qu’elle déborde d’elle-même dans le don vital de l’Esprit créateur de vie.

Le Père montre au Fils comment la vie se donne. La mission du Fils, notre mission de disciples, est de communiquer ce don sans mesure.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.