Jean 6, 22-29

Jeu de piste à la recherche de celui qui rassasie : « Vous me cherchez non parce que vous avez vu des signes mais parce que vous avez mangé du pain et avez été rassasiés. » (v 26).
Il est des nourritures, qui rassasient sur le moment, mais qui, sur le long terme, nous laissent vide, insatisfait : soif de pouvoir ; être dévoré d’ambition ; « Malheur à vous qui êtes repu maintenant (satisfait de soi) » (Lc 6, 25).
Et il est des nourritures qui semblent constamment nous mettre en quête, mais qui, au final, nourrissent en nous l’appétit de vivre : faim d’amour ; soif de tendresse ; « Comblée de grâces » (Lc 1,28) ; « Heureux ceux qui ont faim et soif de justice » (Mt 5,6).
S’il y a à travailler aux œuvres de Dieu (v28), peut-être, est-ce moins de travailler « pour » que « avec ». Laisser Dieu œuvrer en nous (v29), creuser en nous la confiance, la foi. Recevoir pour donner ; donner pour faire place afin de recevoir à nouveau… Peu à peu nous nous laissons façonner don à l’exemple du Fils (Jn 5, 19).

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.