Jean 6, 30-35

Désir de Dieu
Entre les questions des Juifs (le signe et les œuvres demandés à voir pour croire) et la réponse de Jésus à propos du vrai pain descendu du ciel, le décalage est si grand que le lecteur est en droit de s’inquiéter sur l’échec de ce dialogue déjà faussé.
Mais Jésus a confiance. Il peut les faire traverser, et il les conduit pas à pas sur un chemin d’espérance et de foi en leur promettant une nourriture divine qui donne la vie au monde (v.33). En sondant les cœurs et les aspirations profondes et secrètes, une brèche s’ouvre.
En réponse à sa promesse, la demande des Juifs révèle leur vrai désir : « Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là » (v.34) —comme celui de la Samaritaine (Jn 4,15)— oui, ils veulent vivre éternellement et connaître Dieu.
Leur désir mis au jour appelle la confession de Jésus. Il va leur révéler qui il est vraiment… cet homme descendu du Ciel pour nourrir, d’une nourriture incorruptible, ceux qui ne pourront désormais plus mourir : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif » (v.35).
Le Christ est l’unique bien nécessaire, l’unique donateur de vie, l’unique Sauveur des hommes.

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *