Jean 7,1-2.10.14.25-30

Jésusen secret… ouvertement

     140       Jésus ouvre (7, 10) et achève (8, 59) la fête des Tentes dans la clandestinité.

Cette fête rappelait le séjour des Hébreux dans le désert (Lv 23, 42-43); désert qui fut habité de la présence secrète et ouverte de Dieu.

Jésus monte en secret sans ses frères et se dérobe après, suite à l’hostilité des Juifs contre Lui. Entre ces deux attitudes cachées, Il enseigne ouvertement dans le Temple révélant son Mystère aux Juifs, affirmant son retour au Père et sa Passion.

Dans l’Ancien Testament, nous retrouvons cette alternance secret-ouvert, voilé-dévoilé: Dieu s’est révélé au peuple dans le secret mais aussi ouvertement à Moïse dans le buisson ardent ou en guidant son peuple, le jour dans une nuée et la nuit dans une colonne de feu (Ex 13, 21).

Ce récit fait mémoire de cette traversée. Jésus s’inscrit aussi dans une traversée: « ils cherchaient à le saisir, mais personne ne portait la main sur lui… » (v. 30). Nous pouvons relire en écho le début de l’Evangile de Jean: « Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas accueilli » (Jn 1, 11). Pour eux, il est bien le Messie caché: ils ignorent « qu’il vient d’auprès de Dieu » (7, 29) et « qu’il va à Dieu » (7, 33).

Que de fois, nous ne savons pas le découvrir dans sa discrète présence dans nos vies, celle de nos frères…Apprenons à le voir tant quand il se fait discret et émerveillons-nous: « Dieu était là et je ne le savais pas » (Gn 28, 16).

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.