Luc 10, 1-9

  « Après cela, le Seigneur désigna 72 autres et les envoya deux par deux devant Sa Face, dans toute ville et lieu où Il allait lui-même venir »V.1 (1)

 

Péronne : « Le Christ aux mille visages » Réalisé par des collégiens

« Suivre » ou « aller devant » ? Curieux retournement. Pourquoi donc faut-il que les 72 disciples « précèdent » le Maître, alors que ce dernier vient de poser ses exigences pour le « suivre »? (9,57-62)
A moins que « suivre » soit « aller devant » ?

« Devant Sa Face » dit Luc, reprenant ici comme en 9,51-53 la signification sacrée du voyage de Jésus en route vers Jérusalem, allusion au Serviteur Souffrant en Isaïe.
« C’est que le Seigneur DIEU me vient en aide: dès lors je ne cède pas aux outrages, dès lors j’ai rendu mon visage dur comme un silex, j’ai su que je n’éprouverais pas de honte. Il est proche, celui qui me justifie! » (50,7).

Ceci éclaire d’une lumière pascale la mission de ces envoyés, autres que les Douze, et dont le nombre indiquant les nations païennes (Gn. 10), préfigure symboliquement la mission auprès d’elles, qui en St Luc ne commence qu’après Pâques et se lit aux actes des Apôtres.

Rien d’étonnant non plus à ce que ces disciples soient envoyés « comme des brebis au milieu des loups » (10,3).

Envoyés dans la force de la prière au Maître de la moisson qui est abondante, avec ce constat qui n’est pas d’aujourd’hui : « les ouvriers sont peu nombreux » (10,2).

Envoyés sur la Parole de Celui qui, bien qu’Il les fasse passer devant Lui, les a déjà précédés dans le vécu de tout ce qu’Il leur prescrit et leur demande. Le chemin que Jésus trace à ces disciples n’est autre que le sien :
« Lui qui de condition divine ne reteint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu… » (Phil. 3)
Ainsi, dépouillés de tout, ils ont à se recevoir du Tout Autre et de tout autre.

Cet Évangile nous invite à écrire de nos propres vies l’icône de la Sainte Face, « considérant tout comme de la balayure pour lui devenir conforme … ».
Ainsi sera donné, en tout lieu et en tout temps, l’espace de Paix messianique, fruit de la Pâques de Jésus.
Les maisons se rempliront de la fraternité universelle où, enfants d’un même Père, nous partagerons l’Unique Pain, le Christ (10,7-8).
Ainsi, à la prière adressée au Maître de la moisson, même les désœuvrés de la 11ème heure seront embauchés pour le « salaire » du Face à Face, à l’Heure et au Jour où Il viendra. (10,1)
En Lui chacun reconnaîtra son propre visage et ceux de tous « les fils de Paix » rencontrés en toute ville, lieu ou maison …

« Le Règne de Dieu est arrivé jusqu’à nous »(10,9).
« Aujourd’hui cette écriture est accomplie pour vous qui l’entendez » (; 4,21)
« Christ aux mille visages », fais-nous marcher « devant ta Face… » (10,1)

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.